Les travailleurs étrangers temporaires au Canada dans les différentes types d’industries

Pinterest LinkedIn Tumblr +

travailleurs étrangers temporaires au Canada

Les travailleurs étrangers temporaires jouent un rôle important sur l’économie canadienne. Selon une publication récent du organisme Statistique Canada, en 2017, il y avait environ 550 000 travailleurs étrangers temporaires au Canada, ce qui représente 2,9 % du total des personnes employées.

Bien qu’à l’échelle de l’ensemble de l’économie ce pourcentage soit assez faible, il était particulièrement élevé dans les secteurs de l’agriculture, de la foresterie, de la pêche et de la chasse, où il représentait 15,5 % de l’emploi, révèle le renseignement. En fait, les travailleurs étrangers temporaires au Canada représentaient 41,6 % des travailleurs agricoles en Ontario et plus de 30 % au Québec, en Colombie-Britannique et en Nouvelle-Écosse au cours de l’année.

Parmi les secteurs producteurs de services, la proportion la plus élevée de travailleurs étrangers temporaires au Canada a été observée dans les services d’hébergement et de restauration (7,2 %), suivis des services administratifs, des services de soutien, des services de gestion des déchets et des services d’assainissement (5,8 %), des services professionnels, scientifiques et techniques (3,8 %) et enfin des arts, des spectacles et des loisirs, de l’industrie de l’information et de l’industrie culturelle (3,8 %).

Est possible examiner au graphique dessous la répartition des données à un niveau plus détaillé des travailleurs étrangers temporaires au Canada.


Après regarder le graphique, il est clair que les travailleurs étrangers temporaires au Canada sont particulièrement concentrés dans certains secteurs spécifiques. Toutefois, la présence des travailleurs étrangers temporaires au Canada étaient relativement faibles dans les transports et l’entreposage (1,7 %), dans la finance et les assurances (1,6 %), dans les soins de santé et l’assistance sociale (1 %) et dans les services publics (0,5 %). Ces quatre industries ont toutes fourni des services essentiels durant la pandémie de COVID-19.

Déterminez votre admissibilité à immigrer au Canada

Fomulaire Gratuit

Lire plus: Plus d’ATI en seulement quatre mois de 2020 que toute autre année d’Entrée Express Canada
Lire plus: La Colombie-Britannique prolonge le BC PNP Tech Pilot pour une autre année

L’impact de la pandémie de COVID-19 pour les travailleurs étrangers temporaires

Certaines industries non agricoles ayant poursuivi leurs activités pendant la pandémie de COVID-19 emploient également une proportion relativement importante de travailleurs étrangers temporaires. En 2017, les travailleurs étrangers temporaires au Canada étaient surreprésentés dans les services aux ménages privés (9,8 %), les stations-service (8 %), l’entreposage et le stockage (4,3 %) et la fabrication d’aliments (3,4 %).

En revanche, de nombreux employeurs ont dû interrompre leurs activités dans des secteurs non essentiels dans lesquels les travailleurs étrangers temporaires sont concentrés, par exemple les services d’hébergement et de restauration, les magasins de détail en général, ainsi que les industries du divertissement, des loisirs et de la culture.

Les mesures prises par les gouvernements, du Canada et des autres pays, pour contenir la propagation de la pandémie de COVID-19, pourraient avoir des répercussions importantes sur la contribution des travailleurs étrangers temporaires au Canada.

Même lorsque des travailleurs étrangers temporaires sont autorisés à entrer au Canada, la disponibilité de nouveaux travailleurs pourrait être réduite ou retardée à cause des restrictions imposées sur les voyages internationaux et de la politique obligatoire d’auto-isolement de 14 jours à l’arrivée au pays.

En plus, de nombreuses entreprises sont temporairement fermées ou fonctionnent bien en deçà de leur pleine capacité, ce qui pourrait entraîner des licenciements disproportionnés parmi les travailleurs étrangers temporaires.

Déterminez votre admissibilité à immigrer au Canada

Fomulaire Gratuit

Lire plus: Les délais de traitement des permis de travail au Canada: de 10 semaines à 10 jours

Les potentiels conséquences de la pandémie de COVID-19 pour les travailleurs étrangers temporaires

pandémie de COVID-19 travailleurs étrangers temporaires au CanadaIl est trop tôt pour connaître toutes les conséquences de la pandémie de COVID-19 sur l’offre et sur la demande de travailleurs étrangers temporaires au Canada. Toutefois, étant donné que la pandémie de COVID-19 coïncide avec la période de demande la plus élevée de travailleurs agricoles étrangers saisonniers, qui viennent principalement au Canada au printemps et au début de l’été, ces retards pourraient avoir un effet particulièrement marqué dans le secteur agricole.

L’analyse publie pour Statistique Canada expose des répercussions importantes relatives aux retards possibles dans l’arrivée de nouveaux travailleurs étrangers temporaires. Ces retards pourraient avoir une incidence sur les services essentiels pendant la pandémie de COVID-19 et sur la période de reprise économique imminente.

Cela ne fait que confirmer le besoin de travailleurs étrangers pour l’économie canadienne et justifie l’augmentation croissante des visas de travail accordés ces dernières années (Près de 470 000 travailleurs étrangers ont un permis de travail entré en vigueur en 2019, tandis que le nombre de ceux dont le permis est entré en vigueur en 2017 et en 2018 s’élève à 340 000 et à 390 000, respectivement).

Lire plus: Programme ontarien Entrée express: une chance pour les travailleurs qualifiés francophones

travailler et immigrer au canada travailleurs étrangers temporaires au CanadaVoulez-vous travailler et immigrer au Canada ?

Si vous souhaitez travailler et immigrer au Canada, vous pouvez remplir le formulaire grauit du groupe Mercan pour déterminer votre admissibilité à immigrer au Canada. Après avoir rempli le formulaire, le résultat sera envoyé à votre émail.

Déterminez votre admissibilité à immigrer au Canada

Fomulaire Gratuit

Share.

About Author

Journalist from Rio de Janeiro currently writing about Immigration in Montreal, Quebec. I'm passionate about culture, arts, communication and internet. And if you admire Canada as much as me and want to keep updated, this blog is the right place for you.